Quoi de neuf ?

Au Malawi, on lynche les sorciers…

Le 31 mai 2016

Le Malawi, est situé en Afrique australe, coincé entre le Mozambique, la Zambie et la Tanzanie. Quasiment quatre fois plus grand que la Belgique, il compte quelque 16 millions d’habitants. En mars, sept personnes ont été brûlées par la foule sans que la police ne procède à aucune arrestation.
Au départ, des villageois ont été intrigués en observant les faits et gestes d’une des sept personnes qui portait un sac contenant des os. Interrogé, il aurait confirmé qu’il s’agissait d’os humains. La foule a alors commencé à se rassembler et à brûler un par un les sept personnes soupçonnées. La police n’a procédé à aucune arrestation et s’est contentée de transférer les corps à la morgue pour identification.
Une enquête à tout de même été ouverte pour « déterminer l’origine des os et s’ils appartenaient à un albinos », a précisé à l’AFP le porte-parole de la police : le Malawi connaît une recrudescence des assassinats et enlèvements d’albinos. Dans plusieurs pays d’Afrique sub-saharienne, les membres et os d’albinos sont utilisés pour des rituels censés apporter richesse et pouvoir. Cette maladie génétique et héréditaire, qui se traduit par une absence de pigmentation dans la peau, le système pileux et l’iris des yeux, touche environ une personne sur 1200 au Malawi.

Commentaires

Il n'y a encore aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir!

  • Je confirme mon accord aux conditions d'utilisation relatives au site Questions-Justice.