Quoi de neuf ?

Belgique : On reconstruit la frontière ?

Le 9 mars 2016

Belgique : On reconstruit la frontière ?

Depuis le début des années 2000, à Calais, ville française située à une soixantaine de kilomètres de La Panne, dernière commune belge avant la France, des candidats à l’immigration clandestine pour le Royaume-Uni s’amassent et tentent de s’organiser. Ils se sont retrouvés dans une zone par la suite baptisée, et de manière peu humaine, “La Jungle de Calais”.

La population de ce bidonville européen a, au fil des démantèlements, des destructions, reconstructions et des ans, oscillée entre 1500 et 6000 personnes. Ce qui se passe aujourd’hui en Irak, en Syrie et ailleurs ne permet pas de penser que la situation pourrait s’améliorer. Il est prévu qu’une partie du camp soit démantellée. Si la date n’a pas encore été fixée, le ministre belge de l’Intérieur, Jan Jambon s’inquiète déjà de cette possibilité et dispose de 250 à 290 policiers - en plus de l’actuel dispositif - pour vérifier les déplacements des migrants.

Pour le ministre français de l’Intérieur, c’est une décision étrange. Pour d’autres, comme Pascal Martin, éditorialiste au Soir, “La mesure d’exception qui consiste à rétablir une frontière a quelque chose de pitoyable dans une Europe qui claironne ses valeurs d’ouverture.”

Source : Le Soir

Commentaires

  1. Belgique : On reconstruit la frontière ?

    15 mars 2016

    Gisèle Tordoir

    Monsieur Jan Jambon, comme toute personne sensée, prend une excellente décision en réorganisant les contrôles et en rétablissant des frontières avec la France. Ce n’est pas parce que la France est incapable de gérer les flux migratoires que la Belgique doit faire de même...

  • Je confirme mon accord aux conditions d'utilisation relatives au site Questions-Justice.