Quoi de neuf ?

Europe : bagarres entre différentes instances

Le 2 juin 2016

En octobre 2012, un commissaire européen quitte son poste. Il a été mis en cause par l’Office de lutte antifraude de l’Union européenne (OLAF) dans un trafic d’influence ; autrement dit, on le soupçonne d’avoir reçu un ou des dons de l’industrie du tabac.
Dans ce cadre, l’immunité du directeur de l’OLAF, M. Kessler (photo), a été levée. En clair, le collège européen, qui réunit les autres membres de la Commission européenne, souhaite lui poser des questions. L’OLAF réagit à son tour et projette d’attaquer cette même Commission. Une interrogation centrale à propos de Kessler : a-t-il usé de méthodes illégales pour prouver la faute et donc confondre le commissaire ? C’est à la justice – belge cette fois – de répondre à cette question. Officiellement, la Commission assure que cette levée d’immunité ne constituait pas une preuve d’une éventuelle culpabilité.

Source : Le Monde

Commentaires

Il n'y a encore aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir!

  • Je confirme mon accord aux conditions d'utilisation relatives au site Questions-Justice.