Quoi de neuf ?

Ismaël Saidi menace de citer la RTBF en Justice

Le 24 février 2016

Ismaël Saidi menace de citer la RTBF en Justice

Ismaël Saidi est dramaturge et metteur en scène. On lui doit la pièce « Djihad » déclarée d’utilité publique par Fadila Laanan alors ministre de la culture… En janvier, l’artiste se retrouve dans une pièce plus étrange dont l’intrigue est particulièrement politique. Dans un premier temps, il accepte une commande de la Région de Bruxelles-Capitale : réaliser des capsules vidéo pour lutter contre le radicalisme d’une partie de la jeunesse bruxelloise. Dans un second temps, malmené par différents camps, médiatique, politique et autres,... il décide de se retirer de ce projet.

Dans la foulée, la RTBF ressort une vieille affaire du placard. Selon la présentation qui en est faite et à la suite d’une plainte déposée pour un ancien collaborateur, Ismaël Saidi, a été condamné par la justice marocaine à quatre mois de prison avec sursis pour escroquerie et émission de chèques en bois. Selon Maître Berenboom, conseil du metteur en scène, le cadre est bien plus compliqué qu’il n’y paraît : « M. Saidi a été très choqué du traitement réservé à ce fait divers datant de 2010 », poursuit l’avocat. « La RTBF a failli à une règle déontologique de base : recouper l’information, la vérifier et surtout donner la parole aux deux parties concernées par le litige ».

L’artiste menace donc la RTBF de poursuites devant le tribunal civil pour « atteinte à l’honneur ». Pour Jean-Pierre Jacqmain, directeur de l’information, la RTBF se tient droit dans ses bottes et n’a rien à se reprocher… Cela a été communiqué à l’attention de Maître Berenboom et à son client qui s’interrogent sur les suites à donner.

Source : La Libre

Commentaires

Il n'y a encore aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir!

  • Je confirme mon accord aux conditions d'utilisation relatives au site Questions-Justice.