Quoi de neuf ?

L’État Belge défend le port du foulard

Le 13 juin 2016

L'État Belge défend le port du foulard

On ne peut pas discriminer les travailleuses ou les employées qui portent le voile. Suite à son licenciement pour refus d’enlever son voile, une employée de G4S Secure Solutions d’Anvers avait été licenciée. Le tribunal et la cour du travail d’Anvers ont donné tort à cette société mais l’affaire est venue devant la Cour de justice de l’Union européenne. L’avocat général de cette Cour a estimé qu’une entreprise pouvait interdire le foulard si c’était fondé sur une règle plus générale qui interdisait tous les signes politiques, philosophiques et religieux visibles. L’État belge a, quant à lui, mandaté un avocat devant l’instance européenne pour défendre la position selon laquelle la discrimination résultant d licenciement n’était pas admissible. L’arrêt de la Cour européenne n’est pas encore rendu.

Source : La Libre

Commentaires

Il n'y a encore aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir!

  • Je confirme mon accord aux conditions d'utilisation relatives au site Questions-Justice.