Quoi de neuf ?

Prison de Saint-Gilles : le Conseil d’État suspend des sanctions frappant des détenus.

Le 27 février 2016

Prison de Saint-Gilles : le Conseil d'État suspend des sanctions frappant des détenus.

Après une coupure nocturne du courant, des détenus de la prison de Saint-Gilles étaient nombreux à refuser, pendant trente minutes, de réintégrer leur cellule. La direction décidant d’une sanction collective, six détenus introduisent un recours devant le Conseil d’État. Il vient de suspendre cette décision.

Vue les restrictions budgétaires, les prisonniers de Saint-Gilles n’ont plus d’autre activité collective que la sortie au préau, ils doivent se contenter de deux douches par semaine.

Cette promiscuité endémique, remettant lourdement en question l’accompagnement et la réinsertion des personnes détenues, a permis à 25 associations de se fédérer pour dénoncé cette situation. Si les détenus se plaignent, c’est aussi le cas des agents pénitentiaires. En décembre, ils firent grève durant six jours.

Source : RTBF.BE

Commentaires

Il n'y a encore aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir!

  • Je confirme mon accord aux conditions d'utilisation relatives au site Questions-Justice.