Quoi de neuf ?

Prisons : une grève qui dure, qui dure, qui dure...

Le 5 juin 2016

Prisons : une grève qui dure, qui dure, qui dure...

Depuis deux semaines, les prisons principalement wallonnes ou bruxelloises, connaissent une situation encore plus compliquée que d’habitude. Pour protester contre un projet de rationalisation du Ministre de la Justice Koen Geens, les gardiens sont en grève. Concrètement, d’autres services, comme la protection civile, certains corps de police et même l’armée, veillent, tentent et essayent de limiter une situation que le ministre reconnaît comme chaotique.
Un protocole de désaccord ?
Il y a peu, un protocole d’accord a été signé entre le Ministre et les représentants syndicaux. Pour que cet accord soit définitivement conclu et donc que la grève cesse, les gardiens et les personnes qui travaillent dans ces différentes prisons devaient aussi marquer son accord. Mais les nouvelles propositions ont été jugées insuffisantes par la base. Pour Marc Dizier, directeur de la prison d’Andenne et président de l’association des directeurs des prisons francophones, « Ce qui a fondamentalement changé c’est que les organisations locales des différents établissements sont maintenant en conflit avec leur propre hiérarchie syndicale [...] Je n’ai jamais connu de tels blocages et certainement pas de telles oppositions. D’autre part, cette grève me semble très différente car dans le passé la revendication était d’obtenir du personnel supplémentaire alors que cette fois c’est la première fois que l’objectif est de ne pas perdre du personnel ».
Prisons trop vieilles, trop peuplées …
Derrière les barreaux, la situation se complique : les sorties des cellules se font rares, prendre une douche également et les trois repas quotidiens sont devenus exceptionnels. Les prisons belges comptent moins de 10000 places et 11000 personnes sont détenues. Même si, depuis quelques années, le nombre de détenus par place disponible diminue, la moyenne belge reste supérieure à la moyenne européenne. Pour trouver une solution à ces nombres, des pistes sont évoquées. Depuis quelques temps, certains parlent d’une mega prison qui serait construite à Haren et permettrait, peut-être, de résoudre le problème du nombre mais sans pour autant s’inquiéter de la problématique de l’emprisonnement en lui-même ?
Où est la sortie ?
Depuis le 9 mai, des militaires sont déployés, par exemple à la prison de Saint-Gilles. Les militaires se posent la question de la pertinence de pareille décision, tandis que les syndicats y voient une manière de casser la grève… Il semble aujourd’hui que les gardiens soient bien décidés à ne rien laisser passer, ils renvoient donc leurs représentants à leur copie... De son côté, le Ministre estime qu’il a déjà dépassé le budget et que c’est au gouvernement de lui octroyer d’autres moyens.
En attendant, des décisions de justice ont été rendues à la demande certains détenus pour obliger les établissements concernés à leur garantir l’exercice de leurs droits.

Source : Rtbf, Le Soir, Le Vif

Commentaires

Il n'y a encore aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir!

  • Je confirme mon accord aux conditions d'utilisation relatives au site Questions-Justice.