Magistrat, un métier

Le 1er janvier 2024

PNG - 53.7 koÀ côté d’eux, d’autres juges professionnels, dans d’autres tribunaux, ont d’autres rôles. Ils sont juge d’instruction, juge civil, juge de la famille, de la jeunesse, du travail, de l’entreprise, conseiller à la Cour d’appel ou à la Cour d’assises ou encore conseiller au Conseil d’État (conseiller d’État) ou juge à la Cour constitutionnelle. Tous portent ce titre de juge ou de conseiller. Tous sont aussi magistrats, comme les procureurs du Roi et les substituts du procureur du Roi.
Tous ces magistrats ont d’abord été des juristes, diplômés d’une université. Mais ensuite ?
Voici l’occasion de s’intéresser à ces femmes et ces hommes qui, au jour le jour, représentent la justice.

En bref

Juge, procureur du Roi, magistrat, des termes différents, des rôles différents. Pour mieux comprendre, quelques précisions...

Un juge ?
Un juge professionnel est une personne dont le métier est de juger. Au sein du Conseil d’État, de la Cour de cassation, des cours d’appel et des cours du travail, ils sont dénommés « conseillers ».

Un procureur du Roi ?
Quand un citoyen ne respecte pas la loi pénale, les représentants de la société devant les tribunaux, ces procureurs du Roi qui forment le ministère public ou le parquet, demandent aux tribunaux de le punir et donc de décider d’une sanction pénale.

Un magistrat ?
Les juges, les conseillers, les procureurs et leurs substituts sont tous appelés magistrats.

Comment devient-on magistrat ?

On ne devient pas magistrat du jour au lendemain. On ne devient même pas magistrat en sortant de l’université. Expérience nécessaire, stage, concours… À chacun son parcours.
« Comment devient-on magistrat ? »

En un clic

PNG - 802.7 ko PNG - 764.1 ko PNG - 815.9 ko
Un avocat
peut-il
mentir ?
Quand le juge
se déplace-t-il ?
La trace
d’une condamnation
peut-elle disparaitre ?

Quelle est la responsabilité d’un magistrat ?

On peut parfois se dire qu’un juge n’a pas pris la décision qu’il fallait, par exemple parce que son jugement est modifié lors d’un appel. Se serait-il trompé ? Dans ce cas, est-il responsable ?
« Quelle est la responsabilité d’un magistrat ? »

La vérité n’existe pas

Un procès permettra rarement de découvrir « la » vérité toute crue. Mais existe-t-elle ? En tous cas, la vérité dite par la justice est relative. Questions-Justice nous parle donc d’une « vérité judiciaire ».
« LA vérité n’existe pas »

Commentaires

  1. Éclairage de « Face au juge » (RTL-TVi) du 2 avril 2023 (épisode 6)

    24 octobre 2023

    Suzanne

    Moi je pense que la justice n’est pas égal pour tous car si vous avez les moyens donc suffisamment d’argent alors vous pouvez vous payer de très bon avocats sinon pas de justice réel